Pangalanes, le canal et l’océan

La gare d’Ambila Lemaitso

Sur la côte Est de Madagascar, un canal de près de 600 km de long relie entre eux une série de lacs bordés de plages de sable clair. Depuis Tamatave, la route de Tananarive permet, au niveau de l’improbable bourg de far-west de Brickavile, de relier le canal au bout de 20 km de piste de sable au niveau du bac d’Ambila-Lemaitso. À partir de là, les bateaux-brousses ou de location permettent de parcourir les 100 km jusqu’au port fluvial de Tamatave en s’arrêtant à Manambato et à la réserve de lémuriens de l’hôtel Palmarium.

AMBILA LEMAITSO

L’ancienne station balnéaire d’Ambila Lemaitso est en complète déshérence. Le train qui conduisait les habitants de Tananarive à leurs résidences de bord de mer ne circule plus que “par hasard”. La piste et le bac pour véhicule est le seul chemin d’accès.

Le bac d’Ambila

Les bungalows du Nirvana d’Ambila

Le magnifique emplacement du Nirvana d’Ambila mériterait une sérieuse rénovation. Mais le charme de cette bande de sable bordée par l’océan Indien et le canal des Pangalanes subsiste toujours.

Les maisons de vacances d’Ambila Lemaitso

Manambato

La station balnéaire de Manambato est toujours active. Une poignée d’hôtel et de maisons de vacances est répartie sur la plage du lac Rasoabe.

Le Palmarium

Encore plus au nord, sur le lac Ampitabe, le Palmarium Beach propose des bungalows vastes et confortable, en bord de plage sous la forêt. Les vedette de l’hôtel relient cette annexe à l’établissement principal accueille une vingtaine de lémuriens.

Le canal des Pangalanes jusqu’à Tamatave

Les 100 derniers kilomètres de canal jusqu’à la gare fluviale de Tamatave se parcourent en moins de 3 heures au milieu de la vie villageoise.

Tamatave

Une ville à l’influence créole réunionnaise et française. Malgré l’indépendance, les rues s’appellent toujours Joffre, Flacourt ou Roland Garros.