Archives de catégorie : Inde du Sud

Jours tranquilles à Tranquebar

De son passé mouvementé de comptoir de la Compagnie danoise des Indes orientales , Tharangambadi  (de son nouveau nom tamoul), a conservé un fort européen, plusieurs bâtiments à colonnes réaménagés en hébergement ainsi qu’un ancien champ de manœuvres militaires où les familles indiennes se retrouvent au coucher du soleil pour manger des glaces ou galoper sur de petits chevaux nerveux.


Pondichery, en blanche et noire

Quatre rues en largeur, une douzaine en longueur, un front de mer, voici à quoi se résume la “ville blanche” de Pondichery, ce mythe dont les écoliers français apprenaient le nom par cœur avec “Karikal, Yanaon, Mahé et Chandernagor”, confettis d’un rêve d’Empire. La “ville noire”, tamoule, bruissante de klaxons s’étend de l’autre côté de la rue du Canal, un égout à ciel ouvert qui la sépare du chic colonial des bâtiments historiques du quartier français. 


 

Chettinad Palaces

A l’écart des zones touristiques, cet ancien état princier a vu une classe de commerçants enrichis sous la colonisation britannique, les Chettiars, édifier de somptueuses demeures mêlant les styles indiens et européens au cœur de villages poussiéreux. Comme un petit Rajasthan tamoul, les propriétaires y reçoivent  les voyageurs dans leurs mini palais colorés.